25 juin 2015

Lac Bleu et Lac du Lauzon dans le Valgaudemar

Je vous emmène dans la plus himalayenne des vallées des Hautes-Alpes pour découvrir le Lac du Lauzon et le magnifique Lac Bleu niché dans son écrin floral.

Le Valgaudemar, ou Valgo pour les intimes, est une magnifique vallée alpine pour les amoureux de nature et de montagne sauvage.

A dix kilomètres du dernier village, la Chapelle-en-Valgaudemar, on atteint le Chalet-Hôtel du Gioberney dressé dans l'immense cirque du Vaccivier et qui est le point de départ de nombreuses courses dans le massif des Ecrins.

Après avoir admiré la superbe cascade du Voile de la Mariée, tout au long de la montée en direction des lacs, vous serez dans la contemplation entre cascades, fleurs, sommets et glaciers.
Peu avant l'arrivée au lac du Lauzon, dans un cadre bucolique, on traverse une belle pelouse herbeuse parcourue par le Torrent du Lauzon qui est le père nourricier de la cascade du Voile de la Mariée.
Une fois au Lac du Lauzon, on est saisi par la beauté des sommets qui se reflètent avec harmonie.
Passé le lac du Lauzon continuez en direction du lac Bleu en suivant le sentier qui part sur la gauche.
Il faut compter 30 mn pour rejoindre ce petit lac d'où l'on aperçoit le refuge du Pigeonnier.
Le retour se fait en plongeant dans le vallon par le sentier filant plein Est.



Difficulté : BM
(Légende des difficultés sur la page "Cotation")                                                                                    *Avertissement*

  • Durée : 4H00
  • Longueur totale : 8.50 km
  • Dénivelé positif cumulé : 834 m
  • Dénivelé négatif cumulé : 832 m
  • Altitude maxi : 2200 m
  • Altitude mini : 1638 m

Téléchargement fichier GPS : Lac du Lauzon et Lac Bleu

Trace du parcours en 3D sur : Google Earth



Lien : non



La magnifique vallée du Valgaudemar au petit matin
En hiver, certains villages ne voient plus le soleil pendant une centaine de jours

Au bout de la route en cul de sac, arrivée au chalet-hôtel du Gioberney

Depuis le chalet-hôtel du Gioberney, vue sur la route en fond de vallée dominée par le Sirac culminant à 3441 mètres

La célèbre cascade "Le Voile de la Mariée"



Chutes soyeuses et rhododendrons




Le plateau herbeux, point de départ de la randonnée, avec le Sirac en toile de fond

Devant nous, le cirque glaciaire du Gioberney


Le Vaccivier, le Says, le Gioberney et les Bans

Un beau lis orangé au bord du chemin

En poursuivant la balade on croise les trois cascades supérieures qui, dans un grondement impressionnant,  alimente le Voile de la Mariée et...
...on domine nettement le chalet-hôtel du Gioberney

Les Pics du Vaccivier et du Says dans les nuages

Le Sirac, le plus méridional des grands sommets du massif des Écrins et les beaux lis Saint-Bruno




Les torrents dégringolant du Pic du Lauzon et alimentant le lac du même nom avec...

...une de ses nombreuses cascades


Les rhododendrons égaient le gris minéral des montagnes

Arrivée au lac du Lauzon dominé par le Pic central du Vaccivier

Lac du Lauzon et le Sirac






Direction le Lac Bleu...

...en longeant le torrent du Lauzon


Tous ces ruisseaux qui dévalent les pentes du Lauzon, finiront dans le Voile de la Mariée avant de se jeter dans la Séveraisse qui serpente tout au long de la vallée de Valgaudemar

Le torrent du Lauzon



Champ de géraniums et de grandes gentianes (pas encore fleuries)

Le refuge du Pigeonnier est situé à 2430 m accroché sur les pentes du Vaccivier
Dans un gigantesque entonnoir à lumière, à la limite de la verdure et sous mille mètres de parois, le Pigeonnier est un bâtiment de pierres de taille et de bois
Le refuge a été entièrement reconstruit en 2003

Panoramique à 180° du Vaccivier au Sirac

Bel endroit pour un bivouac, à 30 mètres du Lac Bleu
Lien : réglementation sur le bivouac dans le Parc national des Ecrins

Sur les images suivantes, je vous laisse admirer ce petit lac aux couleurs magiques










L'entonnoir de Muande Bellone

Le soleil commence à décliner

Beaux reflets sur le Lac Bleu


Les derniers rayons s'accrochent encore aux sommets

Entre chien et loup, le magnifique spectacle au bord du lac


Sous le ciel étoilé, on peut apercevoir les lumières du refuge du Pigeonnier

Au petit matin



Dernier regard sur le lac avant d'entreprendre la descente dans la vallée

De l'eau, de l'eau, encore...
...de l'eau

Les moutons et son berger au bord du torrent du Gioberney

La balade touche à sa fin avec la vue sur le chalet-hôtel du Gioberney


A suivre une série de clichés sur quelques fleurs croisées pendant la balade



Digitale jaune à grandes fleurs



Lis orangé



Œillet de dieux ou Silène flos-jovis



Géranium des bois


 Orchis moustique




Arnica des montagnes ou arnica montana



Pigamon thalictrum




Rhododendron






Lis Saint-Bruno



Bartsie des Alpes ou Cocréte violette


Bugle en pyramide






Joubarbe des montagnes



Anémone après floraison



Nigritelle rose



Nigritelle noire


Les marmottes






Cette marmotte est venue me narguer un bon moment à 10 mètres au-dessus de mon bivouac


Tracé du parcours en rouge

Le Valgaudemar est entouré par une série de sommets dépassant les 3 000 mètres. Les principaux sont :
    Les Bans (3 669 m), point culminant du Valgaudemar ;
    Les Rouies (3 589 m) ;
    le pic d'Olan (3 564 m);    
    le pic des Aupillous (3 505 m) ;
    le pic de Bonvoisin (3 480 m) ;
    Le Sirac (3 440 m), composé de six pics ;
    le pic du Says (3 421 m) ;
    la cime du Vallon (3 409 m) ;
    le mont Gioberney (3 351 m) ;
    la pointe de la Muande (3 315 m) ;
    le pic du Vaccivier (3 312 m) ;
    le Vieux Chaillol (3 163 m) ;
    le pic des Souffles (3 098 m) ;
    le pic de Turbat (3 023 m).

Près de 3 000 m de dénivelé séparent le point le plus bas et le plus haut de la vallée. C'est l'un des plus importants dénivelés des vallées alpines.



Retrouvez DrômEscape sur facebook




N'hésitez pas à me faire part de vos remarques ou à me donner vos appréciations sur cet article en cliquant sur "commentaire" ci-dessous !

9 commentaires :

  1. époustouflant...beaucoup d'émotion devant ces splendides paysages et la richesse de cette flore de montagne.
    qu'une envie...celle de pouvoir y grimper un jour !
    Félicitation pour ces photos très réussies et notamment celles des nigritelles difficiles à saisir.
    Dame Campanule.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire et vos appréciations. Une belle rando, pas trop dure, à faire absolument...

    RépondreSupprimer
  3. Dessins de Lumière par Marcialou2 juillet 2015 à 15:47

    Bonjour François Michel......Bravo tout d'abord pour ce beau reportage......Quand vous dites pas trop dure , ou résiderait la "difficulté" ?
    .....Et cette "balade" se situe à combien de Kms de Crest ?....est -il intéressant d'y bivouaquer ou peut-elle se faire dans la journée , comme le vallon de Combeau par exemple.....
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos compliments sur mon reportage. Concernant les difficultés, il n'y en aucune pour qui a l'habitude de randonner (dénivelé positif cumulé de 830 m pour 8 km 500 de balade). En partant de Crest, il faut compter presque 3H00 de route que l'on passe par Grenoble, par Die le Col de Menée ou bien par Gap. Il est possible de faire cette randonnée dans la journée, il faut juste prévoir 10/11 heures devant soi entre le temps de trajet en voiture et le temps de la rando. C'est vraiment une belle balade à faire, surtout hors saison (risque d'affluence en juillet/août)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour François. Merci pour ce reportage, des paysages splendides et de très belles photos ! Le lac bleu est magnifique... En Haute-Savoie, nous avons le lac vert de Passy ou le lac blanc, chacun sa couleur ! Les nigritelles sont bien belles, je n'en ai pas trouvé une cette année...
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Odile, pour l'appréciation concernant mon petit reportage. Je me souvient du Lac Vert de Passy, ainsi que de la célèbre chapelle du Plateau d'Assy, où j'ai été quelques fois étant gamin quand j'allais en vacance aux Contamines-Montjoie...

      Supprimer
  6. Bonjour. Magnifiques photos, je connais la rando mais que jusqu'au lac de Lauzon... Jusqu'à quand peut on la faire sans souci? Ou alors la meilleure période? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'apprécier mes photos. Pour ce qui est de la meilleure période pour faire cette rando, je dirai en juin (pour les fleurs!). Si vous n'aimez pas trop la foule en montagne, évitez les mois de juillet et août. sinon je pense que cette balade peut se faire sans souci jusque vers le 15 octobre (en fonction de la météo bien sûr) après, la neige a de forte probabilité à s'installer...

      Supprimer