20 mars 2013

Le 1er jour du printemps à Crussol

En ce premier jour du printemps, une petite escapade à Crussol en fin de journée avec un retour à la tombée de la nuit.

Dans le cadre de la gestion des sites naturels des massifs de Crussol-Soyons-Cornas-Châteaubourg, la communauté de communes Rhône Crussol a réalisé un film sur la faune et la flore du site. (Voir le lien vidéo ci-dessous)



Difficulté : M
(Légende des difficultés sur la page "Cotation")                                                                                    *Avertissement*

  • Durée : 2H15
  • Longueur : 7.11 km
  • Denivelé positif cumulé : 301 m
  • Denivelé négatif cumulé : 295 m
  • Altitude maxi : 381 m
  • Altitude mini : 218 m

Téléchargement fichier GPS : Rando Crussol



Lien vidéo : Crussol, un autre regard





 Buis en fleur
Le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) est une espèce de rapace spécialisé dans la chasse aux reptiles, principalement les serpents.
Oiseau migrateur, il passe l'hiver en Afrique, et revient en Europe de début mars à fin septembre pour se reproduire.
Le Circaète Jean-le-Blanc est un rapace de grande taille, mesurant 65 à 70 cm de long pour 1.70 à 1.85 m d'envergure et un poids allant de 1.5 à 2 kg.

 Fruits du lierre commun
 Vue sur les sommets enneigés de la Chartreuse
 Vue sur Valence et les contreforts Ouest du Vercors


Hellébore fétide
 Vue sur les collines Ardéchoises au couché du soleil
 Monticole bleu (Monticola solitarius) est une espèce de passereau traditionnellement appelé Merle bleu.
Il mesure 21 à 23 cm, et pèse 37 à 54 g.
Il vit sur les flancs de montagnes, de collines et de bords de mer, cavités rocheuses, châteaux abandonnés et autres ruines.
L’aire de nidification du Monticole bleu en France, s’étend sur une large zone méridionale, en grande partie méditerranéenne. Tous les départements côtiers, des Pyrénées-Orientales aux Alpes-Maritimes et à la Corse sont concernés. L’espèce s’avance aussi à l’ouest jusqu’en Andorre et au nord jusque dans les zones sud de l’Aveyron et de la Lozère. Plus à l’est, elle remonte aussi à travers les Alpes-de-Haute-Provence, la Drôme, la vallée du Rhône, au moins jusqu’à Valence, et se reproduit en Savoie.

Lien :  Les oiseaux à Crussol



 Le château de Crussol au couché du soleil




L'euphorbe characias ou euphorbe des garrigues (Euphorbia characias) est une euphorbe très présente dans le sud de la France.
Elle aime les lieux secs et arides. Sa hauteur peut atteindre 120 cm.
Sa floraison débute en fin d'hiver et se poursuit quasiment jusqu'en été.
Comme toutes les euphorbes, cette plante produit un latex toxique.



Gambadants dans les rochers des falaises de Crussol, voilà quelques chèvres apparemment de race Pyrénéennes. Qui les a introduites ? Pour le débroussaillage ?
 Toujours les fameux 3 Becs éclairés par le soleil couchant
 Vue sur Cruas et ses tours de refroidissement fumantes
 Premières Primevères
 Potentille printanière
 Petites Violettes
 Valence
 Les 3 Becs



 Les bourgeons commencent à grossir




 Nuages gonflés d'eau

 Valence entre chien et loup

 Portes-Lès-Valence à la tombée de la nuit et les 3 Becs dans la pénombre
 
 Le pont des Lônes à la tombée de la nuit
Valence et Guilherand-Granges entre chien et loup


Carte schématique du massif de Crussol


Retrouvez DrômEscape sur facebook

16 mars 2013

Combovin, de la Tour de Barcelonne à la chapelle Ste-Marguerite

Entre Combovin et Barcelonne dans la Drôme. Petite balade de 2H00 partant de Combovin, direction la Tour de Barcelonne et retour sur Combovin en passant par la petite chapelle Sainte Marguerite.



Difficulté : F
(Légende des difficultés sur la page "Cotation")                                                                                    *Avertissement*

  • Durée : 2H00
  • Longueur : 5.500 km
  • Denivelé positif cumulé : 202 m
  • Denivelé négatif cumulé : 209 m
  • Altitude maxi : 517 m
  • Altitude mini : 361 m

Téléchargement fichier GPS : Rando Combovin



Lien : Panorama animé depuis la tour de Barcelonne 



 Départ de Combovin par un large chemin
 Il est 10H00 et le soleil commence à réchauffer l'atmosphère un peu fraîche en ce matin de mars
 Vue sur les contreforts Ouest du Vercors

 Vue sur les sommets de la Raye
 Jeu de lumière sur quelques plaques gelées au milieu d'un chemin boueux
 On commence à apercevoir la Tour de Barcelonne...
 ... avec quelques vestiges de murs ruinés aux alentours
 Il ne faut pas confondre Barcelonne, petite commune de la Drôme, avec Barcelone en Espagne




 Depuis les contreforts du Vercors la tour de Barcelonne domine la plaine de Valence et la vallée du Rhône. Son origine semble méconnue, seul un vieux parchemin du 12è siècle en ferait référence. Sa destruction daterait de 1630 sur ordre de Louis XIII ; seul subsiste la tour et quelques restes d'enceinte.

 Vue sur Valence et le massif de Crussol en Ardèche



 Quelques becs-croisés des sapins virevoltent en haut des murailles de la tour
Espèce typique des forêts de conifères, le mâle adulte est rouge-brique et la femelle vert-grisâtre

 Le bec-croisé des sapins est une espèce de passereau appartenant à la famille des Fringillidae qui vit dans les forêts de conifères. Son nom vient de la forme de son bec, dont les deux mandibules se croisent pour faciliter l'extraction des graines des cônes 
Photo d'un bec-croisé des sapins issue du site : http://www.lekermeur.net/

 Faisons demi-tour et direction la chapelle Sainte Marguerite

 La tour de Barcelonne s'éloigne de notre champ de vision

 Vue sur la plaine de Valence et les monts d'Ardèche


 Un petit rouge-gorge se chauffe sous les rayons du soleil
 Arrivée à la chapelle Ste Marguerite un peu isolée sur le coteau St Georges surplombant Combovin
 Le coteau Saint Georges avec la chapelle Sainte Marguerite est le paratonnerre naturel qui protège Combovin.
 La chapelle a été construite à une époque mal déterminée, par les seigneurs de Barcelonne revenant des croisades, et dédiée à Saint Georges, patron des combattants. Elle aurait été brûlée et détruite pendant les guerres de religion et dépendait du service religieux des Antonins. En 1598, elle fut reconstruite et dédiée à Sainte Marguerite, vierge et martyre au IIe siècle. La légende raconte que, loin dans les temps un jeune seigneur chassant dans les bois du coteau Saint Georges, abattit une colombe d'un coup d'arquebuse. L'oiseau tomba sur les ruines de la chapelle Saint Georges et le chasseur aperçut, au dessus de la colombe, une grande croix transparente où il lut le nom de « Marguerite ». Il rapporta aussitôt le fait au village et on implanta la croyance que Sainte Marguerite, bergère des montagnes, avait été ensevelie à cet endroit. Malgré l'opposition du curé, qui dénonçait cette thèse, on édifia une chapelle à Sainte Marguerite sur les ruines de celle de Saint Georges et des pèlerinages furent organisés.

 L'édifice fut reconstruit en 1836 et, en 1988, Didier-Léon Marchand, évêque de Valence, présida la première messe de son rétablissement liturgique.

 Vue plongeante sur la commune de Combovin depuis la chapelle Ste Marguerite

 Retour sur Combovin avec la vue sur le Vercors Drômois



 Lierre enserrant le tronc d'un pin
 Lumière caressant un rocher moussu

 Tronc sculptural


 Rivière La Véore au pied du village
 Arrivée sur Combovin
 La chapelle Sainte Marguerite vue depuis Combovin
 Parcours en rouge


La tour de Barcelonne vue au téléobjectif depuis Valence

Retrouvez DrômEscape sur facebook